|   Retour <     SOLIDARITE

LUNDI 29 JUILLET 2019

BEL ANNIVERSAIRE POUR MADAME GUILLOT QUI A 100 ANS

AGDE - Marie Guillot a fêté ses 100 ans aux Jardins de Brescou
Ce 24 juillet, Marie Guillot a fêté ses 100 ans aux Jardins de Brescou

Née en 1916 en Auvergne, elle était fille unique. Elle a vécu un temps sur Paris où elle eu beaucoup d'emplois différents, mais pendant un long moment elle a été surveillante dans un lycée.

Quelques années plus tard, et désormais mariée, le couple a un enfant, Michel, qui habite actuellement en Agde. Elle a un petit fils qui se prénomme Laurent, et qui lui, habite en région parisienne et a 4 filles.

Elle faisait un peu de tricot, et a voyagé avec son mari, mais se souvient surtout de son voyage en Tunisie.

C’est entourée de sa famille que Marie a fêté son anniversaire, en compagnie des résidents de L'EHPAD des « Jardins de Brescou » et de Sébastien Frey, Premier Adjoint et Conseiller Départemental, qui a tenu à lui rendre hommage.

Tous nos vœux pour cet anniversaire exceptionnel et à l'année prochaine pour les 101 ans !

(Hérault Tribune)

JEUDI 11 JUILLET 2019

CÉRÉMONIE DU 5 JUILLET 2019

Lors de la cérémonie commémorative du Massacre d'Oran du 5 Juillet 2019, accompagné de Robert Craba et des portes-drapeaux, j'ai pris la parole afin de faire vivre la mémoire des hommes.

Mesdames et Messieurs les Elus,
Mesdames et Messieurs les Présidents d'Associations Patriotiques et leurs Porte-Drapeaux,
Mesdames et Messieurs,

Nous sommes réunis dans la chaleur de l'été et au cœur du cimetière d'Agde pour faire vivre la mémoire d'hommes, de femmes et d'enfants, dont les existences trouvaient tout leur sens de l'autre côté de la Méditerranée, là-bas, en Algérie. Ils étaient nés à Alger, à Oran, à Constantine, à Sidi Bel Abbès… dans ces villes de l'Afrique du Nord qu'ils ont aimées et sur les terres que leurs parents et leurs grands-parents avaient contribué à rendre moins arides. Nous sommes là pour eux.

L'histoire des hommes est jonchée de drames terribles qui éprouvent des générations entières et qui marquent dans leur chair parfois et dans leur mémoire plus souvent encore toutes celles et tous ceux qui eurent à les vivre. Mais parmi ces drames terribles il en est qui infligent - en plus des pires horreurs qui peuvent être commises par des hommes - un supplice injuste et à peine supportable : celui du silence et du déni.

Le 05 juillet 1962, l'indépendance de l'Algérie est proclamée. A Oran… le 05 juillet 1962, des hommes, des femmes et des enfants - dont on ne connait précisément ni le nombre, ni les noms - sont enlevés, tués, massacrés. Et comme si huit années d'une guerre, à laquelle on n'osait même pas faire porter son nom, n'avait pas suffi à faire souffrir toutes celles et tous ceux qui vivaient sur ce même sol, la folie humaine enleva ce jour-là la vie à des victimes innocentes aux seuls motifs qu'elles étaient européennes ou bien qu'elles étaient favorables au maintien de la présence d'européens en Algérie. Le massacre d'Oran est l'expression du pire dont sont capables les hommes. Capables pour certains de tuer afin de faire quitter leurs terres à celles et ceux qui pourtant y étaient nés, qui y avaient grandi, qui y avaient aimé, qui y avaient fondé une famille, qui y avaient travaillé, qui y avaient enterré leurs parents. Capables aussi pour d'autres de rester immobiles et sourds aux appels au secours, sourds aux cris des victimes sans défense ni aucune protection, sourds à leur conscience. Le 05 juillet 1962, il ne restait plus aux bourreaux traces d'humanité. Et il ne restait plus à leurs complices traces de dignité.

L'histoire - même lorsqu'elle est effroyable - ne peut pas et ne doit pas être réécrite. Elle ne doit pas non plus être tue. L'histoire - même lorsqu'elle est effroyable - doit être connue et enseignée avec l'espoir que l'instruction des nos enfants leur épargnera les horreurs du passé. L'histoire doit être connue et enseignée au nom du respect des victimes et de leurs familles. Le massacre d'Oran ne doit pas être un massacre oublié.

Sébastien FREY

MARDI 9 JUILLET 2019

MONSIEUR 3D A L'EHPAD DE VIAS

Marie Christine Fabrederoussac, Conseillère Départementale, Sébastien FREY, Conseiller Départemental, Cathy Corbier, Adjointe au Maire de la Ville de Vias, Marie Sanchez Ruiz, Conseillère Municipale de la Ville de Vias, Marion MONIER-BERTRAND, Directrice de l'Action Médico-Sociale et des Etablissements du Centre Hospitalier du Bassin de Thau, ont répondu présents à l'invitation d'Elisabeth Lapostolle, bénévole au sein de l'EHPAD l'Estagnol à Vias Méditerranée.

C'était un projet "Bienvenue Chez Nous" - qui a permis de venir à la rencontre des résident(e)s du secteur protégé de l'EHPAD l'Estagnol à Vias Méditerranée = présenté par Jean-Louis, résident.
Au programme :
1/ table ronde animée par jean-louis : "lanceur de discussion à l'attention de nos ami(e)s et élus",
2/ réalisation d'une fresque "Amour, Liberté, Partage" et empreintes solidaires de prénoms (résidents / soignants / encadrants / élus / visiteurs / bénévoles / familles …),
3/ chanson sur le thème universel : "l'Amour"

Un moment unique de partage et une future invitation à honorer…le partage autour d'un mets confectionné par les résidents.

Un merci particulier au binôme : Elisabeth Lapostolle et Mr D3 (chien visiteur d'utilité, spécialisé cérébrolésés / alzheimer / post-trauma / assistance handicap) depuis 2015.

LUNDI 8 JUILLET 2019

DEUX NOUVEAUX VÉHICULES EN SERVICE

Au début du mois de juillet 2019, un camion frigorifique a été offert par le Centre Communal d'Actions Sociales aux "restos du cœur" de la ville d'Agde. Et dans un même temps, un véhicule pour le transport des personnes âgées a été offert par les commerçants au CCAS d'Agde ...une belle chaîne de solidarité!

VENDREDI 28 JUIN 2019

BELLE RENCONTRE AVEC LE PÈRE PEDRO

Mardi 25 Juin 2019, c'était une belle rencontre à la maison st joseph à st Chinian avec le père Pedro, invité par Robert Fieret de l'association Lumière et vie pour Madagascar .
C'était une leçon de vie, d’humanisme, d'espoir. Le père Pedro vit depuis presque 50 ans avec les habitants les plus pauvres du pays, il les aide à se redresser, travaille avec eux à des chantiers écoles, des habitations, il leur rend leur dignité. Le conseil Départemental aide l'association à travers une subvention mais aujourd’hui Marie Christine FABRE DE ROUSSAC leur remettra 250 tee-shirts au logo de l'hérault. Membre d'une association qui oeuvre pour Madagascar et l'action du Père Pedro, Marie Christine FABRE DE ROUSSAC était aux côtés de Cathy Corbier, Présidente de l'Association, Un goûter pour Mada.